Les Midis de la poésie invitent l'artiste écopoète camerounais Samy Manga et la journaliste militante de la culture décoloniale Gia Abrassart aux Musées royaux des Beaux-Arts le 12 décembre de 12h40 à 13h45.

"Le chocolat n’a pas le même goût si on le déguste en ganache enrobée de papier luxurieux dans les pays du Nord, ou si l’on en cultive les fèves de cacao dans les plantations d’Afrique. À travers le regard d’Abéna, 10 ans, travailleur des plantations avec son grand-père, Samy Manga nous entraîne au coeur de la culture du cacao soumise aux règles inégalitaires du capitalisme mondial. Devant les ravages de cette exploitation, le jeune Abéna acquiert peu à peu une conscience politique, il découvre alors les mécanismes perfides de la "Cacaomania" internationale qui ne profite qu'à l’Occident. Le livre de Samy Manga, CACAOMANIA, est une méditation écopoétique, un manifeste anticapitaliste révelant les dessous d'une industrie du chocolat doucereuse et aliénante. Celle-là même qui vend aux consommateurs des pays du Nord l’illusion d’un commerce équitable et respectueux des terres et des hommes du Continent Premier."

"L'écopoésie est une démarche littéraire intégrant la plénitude de la création artistique pour faire face à la crise environnementale qui menace la vie de l'humanité ainsi que celle de notre planète. C'est une approche artistique qui explore les rapports entre l'Homme et la nature, l'imaginaire et l'imagé, en empruntant les couloirs de l'écologie et de l'anthropologie. L'écopoésie, l'art de décrypter les humeurs du temps, les moissons des saisons, la beauté animale et la ferveur végétale. L'écopoésie a pour mission de magnifier la beauté de la nature avec toutes ses espèces, ses climats, ses atmosphères, ses océans et ses sous-sols pour réveiller la conscience humaine sur le bien-fondé du respect et de la préservation de biodiversité. Ayant grandi sous la protection des grands arbres, j'ai toujours eu l'intime conviction que chaque organisme vivant est un univers plein par lequel les interdépendances s'établissent pour faire prospérer la vie."

Samy Manga travaille autour de ces thématiques à travers ses "ateliers écopoétiques" et dans son dernier ouvrage, Chocolaté - Le goût amer de la culture du cacao. Il viendra nous en parler tout en répondant aux questions de Gia Abrassart.

 

SAMY MANGA est écrivain, sculpteur, ethno-musicien et militant écologiste. Fondateur de l'association des Écopoètes du Cameroun et directeur artistique de l'espace culture ArtViv-Projet de Lausanne. Médaillé d'Argent Poésie Francophone Internationale CESE 47, 2018. Épi d'Or des Arts du Cameroun, 2008. Il a reçu le Grand Prix Poésie Africaine d'Expression Française en 2021. Né dans un village au Cameroun, il est inspiré par la dynamique méditative que lui offre la plénitude des forêts camerounaises et mondiales, qui accompagnent toutes ses réflexions poétiques depuis son enfance. Il est promoteur du concept littéraire de l'Ecopoésie: l'Écriture en faveur de l'écologie et de la biodiversité. Dans son dernier ouvrage intitulé Chocolaté - Le goût amer de la culture du cacao (Editions Ecosociété, mars 2023), l'auteur raconte à travers le parcours du personnage Abéna, le côté sombre de la culture du cacao dans les pays du Sud.

 

GIA ABRASSART est journaliste indépendante et militante de la culture décoloniale. Son master en journalisme portait sur l’invisibilité des diasporas africaines dans les médias francophones de Belgique (ULB, 2010). En 2018, elle ouvre le Tiers-Lieu culturel Café Congo au Studio CityGate dédié aux résistances, solidarités et crétions artistiques pluridisciplinaires. Un tiers-lieu qui s’adresse aux collectivités issues de diasporas africaines de Belgique. Elle a cofondé, avec Lise Vanderpiete, le collectif Warrior Poets en hommage à l’œuvre magistrale de Audre Lorde et co-dirigé, avec Sarah Demart, l’ouvrage collectif Créer en postcolonie 2010- 2015. Voix et dissidences belge-congolaises (Ed. Africalia/BOZAR, 2016). Le Café Congo, qui s’inscrit dans la philosophie féministe, queer et décoloniale, s’attèle à créer les conditions d’un rééquilibrage mémoriel pour les citoyennetés postcoloniales. Une antenne hybride est installée au 9, rue du Chevreuil, dans le cœur populaire de Bruxelles, les Marolles.

TICKETS

LANGUE (FR)

HORAIRE

12:40 - 13:30
(ouverture des portes à 12:30)

LIEU

MRBAB
Auditorium B
Rue de la Régence 3
1000 Bruxelles

 

TARIFS

€ 10: Tarif plein
€ 8: Étudiants, professionnels et demandeurs d'emploi

Pour les tarifs réduits, un justificatif pourrait être demandé sur place

 
INFORMATIONs

Midis de la Poésie
info@midisdelapoesie.be  
www.midisdelapoesie.be